Meurtre d'Adrien : un avocat victime d'attaques antisémites
article

Meurtre d'Adrien : un avocat victime d'attaques antisémites

"Démocratie participative", nouveau venu dans la fachosphère

Réservé à nos abonné.e.s
L'avocat de la famille d'Adrien Pérez, ce jeune de 26 ans tué devant une discothèque près de Grenoble le 29 juillet, a été la cible d'un site de l'extrême-droite radicale. Hébergé aux États-Unis, le site est toujours en ligne, et référencé sur Google.

Une insulte antisémite visant un avocat qui s'est opposé à la récupération d'un fait divers par l'extrême-droite a permis de mettre en lumière un site suprémaciste blanc inspiré de l'alt-right américaine, et la montée en puissance de ce courant sur Internet.

Au départ, il s'agit d'un tragique fait divers. Le dimanche 29 juillet, en sortant de boîte de nuit près de Grenoble, Adrien Pérez, 26 ans, s'interpose dans une bagarre pour protéger un ami. Il est poignardé au cœur, à mort. Peu après, deux jeunes frères, Younes et Yanis El Habib, ainsi qu'un de leurs amis, sont mis en examen pour homicide volontaire, tentative d'homicide et violences volontaires. Un fait divers immédiatement récupéré par l'extrême droite, dénonçant "la racaille qui...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.