Merah : toujours pas de vidéos contradictoires
Brève

Merah : toujours pas de vidéos contradictoires

Dans l'affaire Merah, ce sont des vidéos dont on entend parler mais qu'on ne voit jamais.

L'avocate algérienne du père de Mohamed Merah, Zahia Mokhtari, devait venir en France pour remettre au Parquet deux vidéos de 20 minutes qui prouveraient, selon elle, que Merah "a été manipulé et utilisé dans ces opérations par les services français et a ensuite été liquidé pour que la vérité ne voit pas le jour".

Elle a finalement déclaré hier qu'elle ne remettrait pas "pour le moment" à la justice française ces vidéos en sa possession.

Il s'agit de vidéos (évoquées dans notre émission) qui sont censées avoir été tournées par Merah lui-même, lors de ses échanges avec les négociateurs, alors qu'il était encerclé dans son appartement, en mars. Selon l'avocate, le contenu serait en "totale contradiction" avec les extraits audio des conversations entre Merah et les policiers diffusés par TF1 le 8 juillet. Merah y clamerait notamment son innocence : "Pourquoi vous voulez me tuer aujourd’hui? je n’ai rien fait, je n’ai tué personne. C’est toi qui m’as amené dans cette situation et je ne te le pardonnerai jamais". Sur TF1, on l'entend au contraire assumer ses meurtres.

A part l'avocate, personne ne dit avoir vu ces vidéos, pas même l'autre avocate du père de Merah, Isabelle Coutant-Peyre, que nous recevions sur notre plateau. Seules des transcriptions avaient été transmises à un journal algérien (proche des services secrets), ainsi qu'au Parisien. Elle ont été aussi publiées sur le blog de Frédéric Helbert.

"Je vais mettre les vidéos de côté pour le moment et les remettrai en temps opportun. Nous avons suffisamment d'éléments dans le dossier et nous en remettrons de nouveaux à la justice française lors de mon déplacement en France, ce soir", a déclaré Me Zahia Mokhtari. "Nous ne voulons pas que la justice décide de mettre de côté ces vidéos, sachant qu'elles sont en contradiction avec ce qui a été diffusé par la chaîne française", a expliqué l'avocate, en précisant que la défense les garderait pour plus tard, "comme une cerise sur le gâteau".

Retrouvez notre dossier sur l'affaire Merah, avec notamment notre émission sur les zones d'ombres, et notre article sur la divulgation par TF1 des échanges entre les négociateurs et Merah (enregistrées par le Raid).

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.