Mauvaise vie : Hamon "persiste et signe" (La Tribune)
Brève

Mauvaise vie : Hamon "persiste et signe" (La Tribune)

"« J’ai tout entendu : homophobe, pétainiste… » constate aujourd’hui, non sans amertume, Benoît Hamon." Interrogé par La Tribune, il évoque son traitement dans les médias.

"« J’ai tout entendu : homophobe, pétainiste… » constate aujourd’hui, non sans amertume, Benoît Hamon." Interrogé par La Tribune, il évoque son traitement dans les médias.



"À l’en croire, il ne s’attendait pas à une telle volée de bois vert (...) De fait, dans les quotidiens les plus influents auprès de l’électorat socialiste, les plumes se déchaînent. Bernard-Henri Lévy l’accuse, dans une tribune de « Libération », d’être le chef de file d’une « nouvelle brigade des moeurs » et le tenant d’un « ordre moral » que n’oseraient plus défendre aujourd’hui que les Marine Le Pen ou « les Pères et les Mères la Pudeur » comme Christine Boutin ou Philippe de Villiers. À la une du « Monde », le directeur de la rédaction, Éric Fottorino, fustige, lui, « une chasse à l’homme ». Sur Europe 1, l’animateur Pierre-Louis Basse, écrivain engagé à gauche, envoie « une énorme bise » à Frédéric Mitterrand. « On commence par s’en prendre à un roman, “la Mauvaise Vie”, et on finit par brûler les livres de Gide, Thomas Mann ou Marcel Proust. Et qu’une petite gauche emboîte le pas au FN, amoureux transi de la France de Doriot, ça fait quand même peur », lance-t-il à l’antenne."

"«Le plus dur à vivre cette semaine, ça a sans aucun doute été comment Frédéric Mitterrand a lui-même utilisé l’amalgame entre homosexualité et pédophilie en me montrant du doigt. C’est juste ignoble. Je n’en ai jamais parlé. On me fait porter un costume inacceptable. »"

La Tribune vendredi 16 octobre 2009 picto


Une pièce supplémentaire dans le dossier Mitterrand et sa "mauvaise vie"

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.