Marketing : la tech et la mode dans le tourbillon Floyd
article

Marketing : la tech et la mode dans le tourbillon Floyd

Réservé à nos abonné.e.s
Ce n'est pas nouveau : pour vendre, les entreprises doivent conserver une image de marque qui correspond aux préoccupations du moment. En ce moment, l'une des préoccupations majeures de l'opinion publique, après la mort de George Floyd, c'est la question du racisme. Après le "greenwashing" (le fait pour les marques de valoriser leur comportement écologique), le "pinkwashing" (valoriser le respect des droits LGBT), ou encore le "purplewashing" (donner une image féministe de la marque), voici donc venue une nouvelle forme de "washing", qui consiste pour les marques à promouvoir leurs actions contre le racisme. Entre vraie préoccupation sociétale et simple stratégie marketing, Arrêt sur images fait le point sur les dernières initiatives.

Un tourbillon ! Dans le sillage de la mort de George Floyd, les réactions de soutien au mouvement Black Lives Matter et les déclarations antiracistes ont été massives sur les réseaux sociaux. Dans le mouvement général, de nombreuses entreprises ont choisi elles aussi de prendre rapidement position sur la question du racisme. Pour elles, pas question de rester extérieures au débat, de s'attirer d'éventuelles attaques, et de se priver d'une audience certaine.

En quelques heures, on a notamment vu  Twitter, Facebook et Instagram changer leur bannière sur les réseaux sociaux, en les colorant de noir. Des déclarations, comme celle de Netflix qui a annoncé vouloir sortir d'un "silence complice", ont également fleuri, à grand renfort...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.