Manifs : cascade de "notes du renseignement" dans les médias
article

Manifs : cascade de "notes du renseignement" dans les médias

Le journalisme de préfecture se porte bien

Réservé à nos abonné.e.s
Depuis le début du mouvement contre la réforme des retraites, les "fuites" de documents confidentiels – notes du renseignement territorial, comptes-rendus d'opérations de CRS pullulent dans les médias. Pour justifier la répression policière toujours plus violente ? Les événements du 24 et 25 mars à Sainte-Soline ont cristallisé la méthode des autorités : prédiction de présence "d'éléments radicaux" par des "notes du renseignement", annonces du ministre, dispositif de répression inédit, discrédit du "fiché S", et, enfin, dissolution, avec le concours discontinu du journalisme de préfecture. Analyse.

Cela fait presque trois mois qu'a commencé le mouvement contre la réforme des retraites et pas une manifestation ne passe sans qu'un média, souvent une chaîne d'info en continu, ne révèle les "notes du renseignement territorial" sur une action prévue le lendemain ou le jour même. Le 27 mars, veille de la dixième journée de mobilisation, le journaliste de BFMTV Maxime Brandstaetter lisait à l'antenne la "note du renseignement territorial" alertant sur la hausse de la participation des jeunes en manifestation : "Dans une note du renseignement territorial, on s'inquiète notamment de la mobilisation de la jeunesse, qui vous le savez, est arrivée depuis le 49.3. Ils étaient très nombreux jeudi dernier (23 mars, ndlr), là on les attend deux à tro...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Faits divers : le poids des mots et le yo-yo des émotions

"Monsieur" ou "individu" ? "Bagarre" ou "barbarie" ?

TF1

Gamekult : Reworld achève le site 18 mois après son rachat

La petite rédaction reconstituée après l'acquisition désormais à l'abandon

Orban rachète Euronews pour "atténuer les biais de gauche" ?

Il tente d'appliquer à Bruxelles une recette à succès en Hongrie pour mettre les médias au pas

Police : de la cave au grenier...

(sans oublier les annexes)

Voir aussi

Ne pas manquer

DÉCOUVRIR NOS FORMULES D'ABONNEMENT SANS ENGAGEMENT

(Conditions générales d'utilisation et de vente)
Pourquoi s'abonner ?
  • Accès illimité à tous nos articles, chroniques et émissions
  • Téléchargement des émissions en MP3 ou MP4
  • Partage d'un contenu à ses proches gratuitement chaque semaine
  • Vote pour choisir les contenus en accès gratuit chaque jeudi
  • Sans engagement
Devenir
Asinaute

5 € / mois
ou 50 € / an

Je m'abonne
Asinaute
Généreux

10 € / mois
ou 100 € / an

Je m'abonne
Asinaute
en galère

2 € / mois
ou 22 € / an

Je m'abonne
Abonnement
« cadeau »


50 € / an

J'offre ASI

Professionnels et collectivités, retrouvez vos offres dédiées ici

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.