Villageois tué au Mali : F24 mise en cause
article

Villageois tué au Mali : F24 mise en cause

La chaîne se défend de l'avoir mis en danger

Réservé à nos abonné.e.s
La famille de Sadou Yehia, villageois malien assassiné, le 8 février, par des terroristes au Mali, accuse France 24 d'être responsable de sa mort. La victime était apparue un mois plus tôt, à visage découvert, dans un reportage diffusé par la chaîne. La direction de France 24 se défend de tout lien de causalité entre ce reportage et cet assassinat. ASI a enquêté et recueilli notamment le témoignage d'un membre de la famille du défunt.

Sadou Yehia a été assassiné par des terroristes, le 8 février, dans son village de Léléhoy au Mali. Un mois avant sa mort, ce père de famille avait accordé une interview à France 24 sur le racket exercé par les groupes terroristes, diffusée le 13 janvier. Sa mort a provoqué l'émoi sur les réseaux sociaux. Des internautes, parmi lesquels Walid Ag Menani, journaliste indépendant qui couvre l'actualité malienne, a dès le lendemain fait le lien entre son assassinat et son apparition à visage découvert dans le reportage de France 24. 

Collaborateur régulier de TV5Monde, ce journaliste local con...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Derrière le succès d'Avisa, la complaisance des "Échos" (et d'autres)

Ces grands médias qui ne font pas le ménage dans leurs tribunes

Affaire "Le Point" : le passif du journaliste Aziz Zemouri

Le "Point" dépublie une enquête mettant en cause le couple de députés LFI Alexis Corbière et Raquel Garrido

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.