Villageois tué au Mali : F24 mise en cause
article

Villageois tué au Mali : F24 mise en cause

La chaîne se défend de l'avoir mis en danger

Réservé à nos abonné.e.s
La famille de Sadou Yehia, villageois malien assassiné, le 8 février, par des terroristes au Mali, accuse France 24 d'être responsable de sa mort. La victime était apparue un mois plus tôt, à visage découvert, dans un reportage diffusé par la chaîne. La direction de France 24 se défend de tout lien de causalité entre ce reportage et cet assassinat. ASI a enquêté et recueilli notamment le témoignage d'un membre de la famille du défunt.

Sadou Yehia a été assassiné par des terroristes, le 8 février, dans son village de Léléhoy au Mali. Un mois avant sa mort, ce père de famille avait accordé une interview à France 24 sur le racket exercé par les groupes terroristes, diffusée le 13 janvier. Sa mort a provoqué l'émoi sur les réseaux sociaux. Des internautes, parmi lesquels Walid Ag Menani, journaliste indépendant qui couvre l'actualité malienne, a dès le lendemain fait le lien entre son assassinat et son apparition à visage découvert dans le reportage de France 24. 

Collaborateur régulier de TV5Monde, ce journaliste local con...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.