Mahomet : Charlie Hebdo attaqué au cocktail Molotov
Brève

Mahomet : Charlie Hebdo attaqué au cocktail Molotov

Après la publication d'une caricature de Mahomet avec un bandeau de Une "Charia Hebdo" (allusion aux élections tunisiennes et à la situation en Libye) la rédaction de Charlie Hebdo, à Paris, a été attaquée au cocktail Molotov dans la nuit de mardi à mercredi. Les dégâts matériels semblent importants. Et le site du journal a été piraté.

"L'incendie, qui s'est déclenché «aux alentours de 1h du matin» au 62 boulevard Davout, est «maîtrisé et n'a fait aucun blessé», a-t-on indiqué de source policière,"précise l'AFP. Les "deux tiers des locaux" auraient été détruits, selon BFM TV.

"Afin de fêter dignement la victoire du parti islamiste Ennahda en Tunisie et la promesse du président du CNT (Conseil national de transition) que la charia serait la principale source de législation de la Libye, Charlie Hebdo a proposé à Mahomet d''être le rédacteur en chef exceptionnel de son prochain numéro", avait précisé lundi le journal dans un communiqué. "Le prophète de l'islam ne s'est pas fait prier pour accepter et nous l'en remercions", ajoutait le texte.

En "une", un dessin représente Mahomet visiblement joyeux avec ces mots : "100 coups de fouet, si vous n'êtes pas morts de rire!"

La "une", qui circulait déjà lundi sur les réseaux sociaux (voir ci-dessous) , suscitait de nombreux commentaires.

L'incendie serait criminel et serait dû à un jet de cocktails Molotov.

nouveau media
Charlie

"Le site internet du journal a par ailleurs été hacké mercredi matin (ci-dessus, l'image visible sur le site piraté, une vue de La Mecque). Un message en anglais et en turc dénonce l'utilisation de l'image du prophète Mahommet par Charlie Hebdo."signale Europe 1

Lire la chronique de Daniel Schneidermann, Charlie, Mahomet, et le piège à cons

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.