Macron Leaks : En Marche attaque "La Lettre A"
Brève

Macron Leaks : En Marche attaque "La Lettre A"

L'équipe d'En Marche a saisi le parquet de Paris le 11 mai. En cause, un article du site d'information La Lettre A au sujet des premiers grands donateurs du mouvement d'Emmanuel Macron. Un article qui s'appuie sur des informations tirées des Macron Leaks et pour lequel La Lettre A est aujourd'hui visée par une plainte pour "recel d'atteinte à un système automatisé de données".

Dans les relations tendues entre la presse et l’équipe d’Emmanuel Macron, c’est une contre-offensive jusqu’ici passée inaperçue. On vous avait parlé des pressions et menaces de boycott adressées à Quotidien, des coups de fil à Michel Field et à la rédaction en chef de France 2, mais pas encore de poursuites. Et pourtant… Comme le relate ce jeudi La Lettre A, site d’info payant consacré à l'actualité politique, économique et médiatique, celui-ci est aujourd’hui visé par une plainte déposée par l’un des avocats de Macron, Me Jean Ennochi.

"Son candidat à peine élu à l'Elysée, l'une des premières décisions d'En Marche ! (EM) a été de saisir le 11 mai le parquet de Paris", explique ainsi la Lettre A. En cause : un article sur les levées de fonds du candidat publié sur le site le 11 mai, titré "Qui étaient les premiers (grands) donateurs d'En Marche". Un article qui s’appuyait en partie sur des informations contenues dans les Macron Leaks. C’est justement l’angle d’attaque d’En Marche.

nouveau media

La Lettre A explique : "la plainte ne porte pas sur un éventuel délit de presse car la véracité de nos informations pouvait difficilement être contestée". Pas d’attaque en diffamation donc, mais une plainte pour "recel d'atteinte à un système automatisé de données". En clair, En Marche reproche à la Lettre A d’utiliser des informations issues d’un vol numérique : le piratage de ses boîtes mail. Pour autant la Lettre A constate : "A ce jour, et bien que d'autres médias, dont Mediapart et Libération, aient aussi exploité les informations d'intérêt public contenues dans ces documents, La Lettre A est, à notre connaissance, la seule publication attaquée." Le site note aussi que sur les quatre articles qu'il a consacré à des informations contenues dans les Macron Leaks, seul celui concernant les donateurs et le financement, questions "ultrasensibles pour le mouvement", est dans le viseur.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.