Macron fâche les Bretons, en évoquant l'illettrisme chez Gad
enquête

Macron fâche les Bretons, en évoquant l'illettrisme chez Gad

Europe 1 avait évoqué (sans source) 20 % d'illettrés

Réservé à nos abonné.e.s
Grosse bourde et confusion : pour sa première interview accordée à une radio – Europe 1 en l’occurrence – le nouveau ministre de l’économie Emmanuel Macron a cru bon d’évoquer le dossier Gad, abattoir breton et société dont les employés, selon le ministre, sont en majorité des femmes "pour beaucoup illettrées". Emoi immédiat sur la toile en général et auprès des salarié-e-s en particulier qui dénoncent le mépris de Macron. Si ce dernier s’est immédiatement excusé regrettant un terme "extrêmement blessant", les médias reprennent l'information selon laquelle l’illettrisme est en effet un problème chez Gad : il y aurait 20% d’illettrés, quand la moyenne nationale est à moins de 10%. Mais d’où vient ce chiffre ? Mystère.

Première sortie médiatique sur une radio de grande écoute et première bourde : lors de son interview donnée ce matin à Europe 1, le ministre de l’économie Emmanuel Macron a déclenché les foudres en tentant de convaincre que le coût du permis de conduire était trop élevé, ce qui pénalisait les salariées de Gad, abattoir breton actuellement en redressement judiciaire. Selon Macron, "il y a dans cette société une majorité de femmes. Il y en a qui sont, pour beaucoup, illettrées. Pour beaucoup on leur explique : “Vous n’avez plus d’avenir à Gad ou aux alentours. Allez travailler &...

Il vous reste 88% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.