Luxleaks : le journaliste a-t-il incité les lanceurs d'alerte ?
article

Luxleaks : le journaliste a-t-il incité les lanceurs d'alerte ?

Réservé à nos abonné.e.s
Edouard Perrin a-t-il orchestré la fuite des documents du cabinet d’audit PricewaterhouseCoopers (PwC) révélant ainsi les pratiques fiscales de grandes multinationales établies au Luxembourg – affaire connue sous le nom de Luxleaks ? La police luxembourgeoise en est convaincue, ce qui vaut au journaliste de Cash Investigation d’être inculpé pour vol domestique, violation du secret professionnel et violation de secrets d’affaires. Mais avec l’audition, lors du procès qui s’est ouvert mardi dernier, de l’ancien employé de PwC Raphaël Halet, également inculpé, cette accusation se fragilise. Halet assure en effet avoir contacté le journaliste, et non l’inverse. Reste que le rôle exact de Perrin n'est pas (encore) établi.

C’est ce qu’on appelle un revirement. Jeudi 26 avril, lors de l’audition de l’ancien employé du cabinet d’audit PricewaterhouseCoopers (PwC) Raphaël Halet, ce dernier a fait machine arrière. L’homme est accusé d’avoir dérobé des documents de son ex-employeur et de les avoir transmis au journaliste de Cash investigation Edouard Perrin – tout comme l’avait fait avant lui Antoine Deltour, également ancien employé du cabinet d’audit, aujourd’hui partie civile dans le procès qui s’est ouvert mardi 26 avril.

Ces fuites sont à l’origine de l’affaire dite Luxleaks révélées en t...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.