Libération de Pétronin : des médias trop pressés
article

Libération de Pétronin : des médias trop pressés

Réservé à nos abonné.e.s
Soulagement ce jeudi soir, après la libération de l'humanitaire franco-Suisse Sophie Pétronin, retenue en otage au Mali depuis près de quatre ans. Mais plus tôt dans la semaine, plusieurs médias - France 24, RTL, Yahoo News, BFMTV, le Parisien - avaient annoncé l'événement avec deux jours d'avance. Le fils de Pétronin a dû envoyer un message aux journalistes, les enjoignant à la prudence, et à ne pas mettre en péril le processus. Enquête.

Pour les proches, c'est un énorme soulagement. Ce jeudi 8 octobre au soir, la présidence du Mali a officiellement confirmé la libération de l'humanitaire franco-suisse Sophie Pétronin, 75 ans, retenue en otage dans le nord du pays depuis le 24 décembre 2016. La nouvelle vient après une semaine de montagnes russes, lors de laquelle la libération a paru imminente, a même été annoncée... avant de sembler s'éloigner à nouveau. Une semaine de couacs médiatiques, qui ont failli mettre en péril le processus de libération. Au point de pousser son fils, Sébastien Chadaud-Pétronin, à envoyer, jeudi 8 octobre au matin, un message suppliant les journalistes de "garder un silence absolu pendant deux jours" (voir plus bas). 

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.