LFM, la petite radio que Lagardère veut priver de nom
enquête

LFM, la petite radio que Lagardère veut priver de nom

Réservé à nos abonné.e.s

C’est l’histoire d'une petite radio associative contre un gros groupe média (entre autres), qui croit que la lettre L lui appartient. La petite radio c’est LFM, anciennement Elles FM, et le gros groupe c’est Lagardère, qui a décidé de porter plainte contre LFM parce que cette dénomination est une "imitation illicite" de la marque Elle.

LFM - petit logo

La "première radio féminine en Ile-de-France" n’était même pas lancée, que déjà, en juin 2009, son fondateur recevait une missive (disponible ici) du groupe Lagardère l'enjoignant, sans réplique, de changer son nom, Elles FM, et de "procéder à la radiation des noms de domaines ellesfm.fr et ellesfm.com", afin d’éviter qu’ils soient perçus comme une déclinaison de la marque Elle.

Cette petite radio associative de Mantes-la-Jolie (Yvelines), effectivement lancée le 31 octobre 2009, a pourtant, comme le mentionne Le Monde, "une histoire exemplaire". Diffusant ses programmes dans un rayon de 60 à 70 km...

Il vous reste 87% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.