L'extrême-droite se lance dans le fichage des journalistes
article

L'extrême-droite se lance dans le fichage des journalistes

"On va vous marcher dessus, on va vous rentrer dans le lard"

Réservé à nos abonné.e.s
Les journalistes sont prévenus : le chef de cabinet de Marine Le Pen a déclaré au Point que son staff préparait des fiches sur les "journalistes institutionnels" pour connaître leur parcours. Objectif ? Ressortir des éléments biographiques censés discréditer le journaliste. Une méthode déjà utilisée par Le Pen contre la journaliste de BFM TV, Apolline de Malherbe. Cette méthode s'insère dans une nouvelle stratégie de l'extrême-droite qui n'hésite plus à s'en prendre nommément, enquêtes de personnalité à l'appui, aux médias et aux journalistes. Car comme l'a rappelé Le Lab d'Europe 1, plusieurs sites proches de l'extrême-droite critiquent le "système médiatique", avec plus ou moins de subtilité. Illustration avec les bobards d'or et l'Observatoire des journalistes et de l'information médiatique.



Voilà un entretien qui a le mérite de la franchise. Au cours d'une discussion téléphonique avec la journaliste du Point, Anna Cabana, le chef de cabinet de Marine Le Pen, Philippe Martel, s'est lâché. "On va vous marcher dessus, on va vous rentrer dans le lard, il faut vous écraser". Vous ? "Tous ces connards de journalistes institutionnels". Au cours de cette conversation, retranscrite dans un encadré du Point de cette semaine, Martel s'est montré plus précis : "De toute façon, les Français vous détestent. Notre plan média, c'est de vous attaquer à mort. La presse nous est défavorable, pourquoi continuer à collaborer avec ...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.