"Les Numériques" rachetés : menace sur l'indépendance ?
Brève

"Les Numériques" rachetés : menace sur l'indépendance ?

Le rachat par un producteur de télé du site d'info High Tech "Les Numériques" relance le débat sur l'indépendance de ses prochains essais comparatifs.

Mais comment pourront-ils rester indépendants ? C'est PCINpact qui relaye l'information : le fonds Fabrice Larue Capital Partners (FLCP) est devenu l'actionnaire majoritaire du site d'info numérique. FLCP regroupe trois grosses sociétés de productions TV : Capa (producteur de reportages pour Envoyé spécial, L'Effet papillon), Telfrance (Plus belle la vie, Louis la brocante) et Be aware (Cauet). C'est notamment le Groupe LDLC (vente en ligne de matériel informatique) qui lui a cédé sa participation de 15%.

Les Numeriques

Site spécialisé dans l'actualité technologique et les essais comparatifs de matériel, Les Numériques a été fondé en 2004 par Vincent Alzieu, Mathias Lallement et Florent Alzieu qui ont tenu à rappeler qu'ils resteraient aux manettes. "Nous conservons une part significative du capital de Factory Eleven et demeurons à 100% impliqués dans la direction et le développement de la société. Tous les salariés, anciens actionnaires ou non, conservent évidemment leurs postes et le plan de recrutements demeure" ont-ils indiqué sur leur site.

picto Les Numériques n'ont mentionné le rachat que dans une brève, très commentée

Même si Alzieu a précisé que l'arrivée d'un nouvel actionnaire majoritaire "ne changeait rien" au développement des Numériques (puisqu'il n'était plus majoritaire depuis plusieurs années), l'annonce des Numériques a provoqué de vives réactions en commentaires. Quelques soutiens inconditionnels, des blagues, mais aussi des interrogations quant aux conséquences sur l'indépendance du site ou son modèle économique. "Le "nous soutenir ... 2€" ne perd il pas de son sens ?" s'interroge ainsi un lecteur, en référence aux abonnements de soutien proposés par le site. Pas du tout, lui répond Alzieu en commentaire, "Les Numériques a touché 0 € dans l'opération" puisqu'il n'y a pas eu augmentation de capital.

Sur les inquiétudes quant à l'indépendance du média, il explique que l'acheteur a une "longue histoire dans les médias" et que les deux groupes "se sont trouvés et choisis".

Mais justement, dans les (nombreux) commentaires sous l'article de PCINpact, resurgit un reproche récurrent adressé aux Numériques : le soupçon de tests biaisés, notamment à cause du recours aux articles sponsorisés. Si dorénavant Les Numériques précisent lorsqu'ils présentent au lecteur des contenus sponsorisés (comme ici ou ), il est déjà arrivé que des opérations assimilables à de la publicité ne soient pas indiquées comme telles (comme ici). Ces "partenariats" concernant le cœur du sujet des Numériques (le matériel informatique et photo), de nombreux lecteurs ne peuvent s'empêcher de douter de la sincérité des tests.

Capture d'écran lesnumeriques.com (depuis, la mention a été changée) picto

Publiredac

Le rachat des Numériques s'inscrit en tout cas dans le contexte d'une presse High-Tech en pleine reconfiguration. Il y a quelques semaines, ce sont les sites Gamekult (jeu vidéo), et les versions françaises de ZDNet et CNET (tech) qui annonçaient leur prise d'indépendance. Ils ont ainsi quitté CBS Interactive France pour rejoindre une société indépendante française créée pour l'occasion, CUP Interactive.

MAJ 10 mars 2014 : modification de "publirédactionnel" en "articles sponsorisés" (dans le premier la marque fournit le contenu, pas dans le second) suite à la précision des Numériques.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.