Les medias employeurs de Morandini embarrassés par les révélations des Inrocks
suivi

Les medias employeurs de Morandini embarrassés par les révélations des Inrocks

20 secondes sur Europe 1

Réservé à nos abonné.e.s
Soubresauts. Au lendemain de la publication de l'enquête des Inrocks sur les méthodes de management singulières de Jean-Marc Morandini (accusé notamment d'avoir cherché à obtenir des faveurs sexuelles de jeunes comédiens), les réactions médiatiques sont contrastées : quasi-black out dans les médias qui emploient l'animateur, suivi et rebondissements chez les concurrents. L'équipe de tournage concernée, elle, observe un silence prudent, et a retiré l'essentiel des vidéos de la série incriminée (mais n'a pas pu éviter qu'on en retrouve des extraits sur des sites porno).

Un animateur et producteur célèbre mis en cause pour des faits pouvant relever du harcèlement sexuel : l'affaire est grave. Jean-Marc Morandini dément formellement les faits, et a assuré à l'Agence France-Presse qu'il comptait porter plainte. Comment son site, justement spécialisé dans l'actualité des médias, a-t-il rapporté ces informations ? Sans surprise, par le black-out. L'actualité du 13 juillet ? Patricia Kaas qui s'exprime après le départ de Jean-Jacques Goldman de Enfoirés, les derniers déboires des joueurs de Pokemon Go, ou encore le cambriolage de la résidence secondaire d'un prince saoudien à Ramatuelle ...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.