Les feux de cheminée, écran de fumée du diesel ?
enquête

Les feux de cheminée, écran de fumée du diesel ?

A la recherche des responsables de la pollution aux particules fines

Réservé à nos abonné.e.s
Alerte à la pollution aux particules fines. A Paris, Lyon, dans le Nord-Pas-de-Calais ou en Haute-Normandie, le seuil d'alerte a été atteint à plusieurs reprises ces derniers jours. Une pollution qui ferait 42 000 morts par an en France. Une association, Ecologie sans frontière, a décidé de déposer plainte contre X pour "mise en danger de la vie d'autrui". D'où proviennent ces particules fines ? Du trafic routier en général, et du diesel en particulier. Mais pas seulement : début janvier est réapparu un autre suspect : les feux de cheminée à foyer ouvert en Ile-de-France, qui pollueraient autant... que le trafic routier ! Des chiffres qui ont légèrement fait tousser le site "Que Choisir". On a tenté d'y voir plus clair derrière ce nuage de statistiques.



"Respirer tue". C'était la bonne nouvelle annoncée à la Une du Parisien ce mardi 11 mars. Un constat lié aux différents pics d'alerte à la pollution aux particules fines et au dépôt de plainte contre X de l'association Ecologie sans frontière pour "mise en danger de la vie d'autrui". Pour quel motif ? "Face à ce scandale sanitaire, les pouvoirs publics ne font rien à part proposer des mesures inopérantes", a déclaré le vice-président de l'association, Nadir Saïdi, au Parisien.


Les particules fines ? C'est un sujet qui flotte dans l'air depuis un moment. En mars 2013, en plein débat sur le diesel, le sénateur EELV, Jean...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.