Les fact-checkers face à l'épidémie de désinformation
article

Les fact-checkers face à l'épidémie de désinformation

Réservé à nos abonné.e.s
La crise sanitaire entraîne avec elle un volume et un type inédit de désinformation. Comment s'adaptent celles et ceux qui les combattent? ASI a interviewé des journalistes de CheckNews (Libération), des Décodeurs (le Monde), d'AFP Factuel. Récit et analyses.

Depuis mardi 18 mars et le début d'un confinement que le chef de l'exécutif ne veut toujours pas nommer, les Français vivent sous un régime de liberté restreinte dont les règles sont parfois floues. Mais à l'heure où sortir de chez soi sans autorisation valable peut valoir une contravention de 135 euros, le flou est un luxe que l'on ne peut plus se permettre.

Alors la France questionne, interroge, demande des explications. À qui ? Aux journalistes, lorsque le dispositif permet l'interactivité avec les lecteurs. Exemple : le live du Monde, devenu jour après jour (de confinement) un florilège de situations personnelles qui, mises bout à bout, "donnent à voir une partie de l'état d'esprit de la population française" - les lecteurs&nb...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.