Les députés veulent poursuivre les sites "pro-ana"
enquête

Les députés veulent poursuivre les sites "pro-ana"

L'incitation à l'anorexie doit-elle devenir un délit ?

Réservé à nos abonné.e.s
Un an d'emprisonnement et 10 000 euros d'amende. L'assemblée nationale a voté un amendement sanctionnant "le fait de provoquer une personne à rechercher une maigreur excessive". Dans le viseur des députés : les blogs et sites "pro-ana", faisant l'apologie de l'anorexie. Mais qui est vraiment concerné par ce nouveau délit ?



Des sites pro-anorexie bientôt "censurés" et "interdits" ? Dans le cadre du projet de loi santé de Marisol Touraine, un amendement contre l'anorexie a été adopté dans la nuit du 1er au 2 avril. Cet amendement vise à punir jusqu'à un an d'emprisonnement et 10 000 euros d'amende "le fait de provoquer une personne à rechercher une maigreur excessive en encourageant des restrictions alimentaires prolongées ayant pour effet de l’exposer à un danger de mort ou de compromettre directement sa santé". Dans l'exposé des motifs, les députés à l'origine de cet amendement précisent que la création de ce nouveau délit ...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.