Les "cop shows", garantis sans bavures
article

Les "cop shows", garantis sans bavures

Des reportages "en immersion" et sous contrôle

Réservé à nos abonné.e.s
Ces reportages en immersion dans les brigades de police et de gendarmerie sont fabriqués en étroite collaboration avec les services de communication et réunissent un large public. Ils permettent de faire oublier, le temps d'un 52 minutes, la réalité des violences policières. Ils donnent aussi une impression d'adrénaline permanente, à des années-lumière du quotidien des flics. Mode d'emploi.

Toute la semaine, sur la TNT, l'adrénaline se vit en prime time. Lundi passé, sur TFX et dans Appels d'urgence, les gendarmes étaient "sous pression" à Saint-Jean-de-Monts. Mardi, dans 90 minutes enquêtes sur TMC, les gendarmes de Toulouse pratiquaient leur "grande traque aux délinquants". Mercredi, sur C8, les gendarmes de Saint-Tropez (oui) étaient "sous haute tension" dans le magazine d'enquête du même nom. Vendredi, sur W9 et Enquête d'Action, les pompiers d'Arles déboulaient au secours des victimes de la route... Avec les rediffusions en cascade, les cop shows font de l'audimat sur la TNT : 620 000 spectateurs en moyenne, en 2019, pour Appels d'urgence, par exemple. Quand les reportages sont ensuite diffusés sur YouTube, ils...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.