Les Beatles, des révolutionnaires, vraiment ? (Hors-Série)
Brève

Les Beatles, des révolutionnaires, vraiment ? (Hors-Série)

Un phénomène essentiellement féminin, les Beatles ?

C'est l'avis de Olivier Julien, musicologue, maître de conférences à Paris IV, et invité de l'émission Diagonale Sonore, produite par  notre site partenaire Hors-Série. "A vrai dire, c'était essentiellement un phénomène féminin. Il n'y a que en France que Paul Mc Carthney se souvient d'avoir été surpris lorsqu'ils se sont produits à l'Olympia, de voir que le public était composé à part égale de jeunes filles et de jeunes hommes."

Un public majoritairement féminin, donc, mais pas que. "Des mouvements d'extrême gauche ont essayé d'approcher John Lennon", ajoute Julien. "Mais les Beatles ne sont jamais situés de façon très précise. Un exemple très frappant, c'est celui de la chanson Revolution. Deux versions ont été enregistrés. Dans l'une des deux versions, John Lennon finit un couplet en disant : « Si tu parles de destruction, tu peux compter sur moi ». Et sur l'autre version, de la même version, il chante : « Si tu parles de destruction, ne compte surtout pas sur moi»".

L'occasion de voir l'intégralité de cette émission : "Pourquoi pas les Beatles ?"

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.