L'enquête de France Foot sur le "Qatargate" reprise dans le monde entier
Brève

L'enquête de France Foot sur le "Qatargate" reprise dans le monde entier

France Football repris partout dans le monde...pour une enquête. La presse internationale reprend l'enquête du bi-hebdomadaire France Football qui évoque des soupçons de corruption en 2010 lors du vote qui a attribué au Qatar l'organisation de la Coupe du Monde de football 2022. Avec à la clé, une supposée intervention de Nicolas Sarkozy en faveur de ce pays. Depuis la sortie de l'enquête mardi, ces interrogations n'ont pas fait la Une de la presse française même si l'Express.fr, Libération.fr, LeFigaro.fr (longuement) ou Europe 1.fr, France Info et l'AFP (six dépêches le 29 janvier) en ont parlé.

 

France Foot

L'édition de France Football mardi 29 janvier qui regorge de révélations sur l'attribution du Mondial 2022 au Qatar.

Les 15 pages d'enquête publiées par le magazine France Football reviennent sur le vote du 2 décembre 2010 qui confie l'organisation de la Coupe du Monde 2022 au Qatar.

Un vote précédé par "une réunion secrète" à l'Elysée, le 23 novembre de cette même année. Etaient présents, avec le président Sarkozy, le prince du Qatar, Tamin bin Hamad al-Thani, Michel Platini, président de l'UEFA, et Sébastien Bazin (Colony Capital, à l'époque, propriétaire du Paris SG en proie à de grosses difficultés financières et proche de Nicolas Sarkozy).

"Au cours de cette réunion, écrit France Foot, il a tour à tour été question du rachat du Paris Saint-Germain par les Qataris (ndlr: effectif en juin 2011), d'une montée de leur actionnariat au sein du groupe Lagardère, de la création d'une chaîne de sport (la future BeIn sport) pour concurrencer Canal + -que Sarkozy voulait fragiliser-, le tout en échange d'une promesse: que Platini (président de l'UEFA) ne donne pas sa voix aux Etats-Unis, comme il l'avait d'abord envisagé, mais au Qatar".

Michel Platini a dénoncé un tissu de "mensonges". "Comme je l'ai déjà répété, le Président Sarkozy ne se serait jamais permis de me demander de voter pour Qatar 2022 car il sait que je suis un homme libre", a indiqué le président de l'UEFA dans un communiqué transmis à l'AFP.

Platini rappelle aussi qu'il a lui-même révélé son vote. "J'ai fait mon choix en toute indépendance, en suivant une logique simple (...): l'ouverture à des pays qui n'ont encore jamais organisé de grands événements sportifs".

Ces révélations sont reprises dans toute la presse internationale. Une première pour France Football plutôt habitué à être cité lors de l'attribution du Ballon d'Or (le titre de meilleur joueur européen de l'année) dont il est l'inventeur. Exemples.

"France Football publie des informations sur le scandale de l'attribution du Mondial 2022" explique l'Espagnol, Mundo Deportivo.

"Le Qatar accusé d'avoir payé pour organiser la coupe du monde 2022" selon le Portugais Diario de Noticias.

Mundo
Diario

Le Matin (Suisse)

Le Matin

Independent (Grande Bretagne) & Pro Sport (Roumanie)

Independent
Pro Sport

Record Guadalajara (Mexique)

nouveau media

L'occasion de lire la chronique de Daniel Schneidermann Taubira, Platini, Sarkozy: schizophrénie ordinaire

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.