Le temps de parole de Johnny surveillé par le CSA !
enquête

Le temps de parole de Johnny surveillé par le CSA !

Comme les télés, les radios doivent désormais réserver deux tiers des interventions politiques à l'UMP

Réservé à nos abonné.e.s

Depuis qu'il a perdu le pouvoir de nommer les présidents de l'audiovisuel public, à quoi sert le CSA ? A mesurer le temps de parole politique dans l'audiovisuel public.

Après les chaînes de télévision, ce sont les radios, qui vont devoir sortir leur chronomètre, pour appliquer la fameuse "règle des trois tiers" (un tiers pour le gouvernement, un tiers pour la majorité, un petit tiers pour l'opposition). Pour les y aider, la créative bureaucratie du CSA vient de leur envoyer une liste des "comptabilisables", qui recense des chanteurs, mais oublie une ex-miss France, et un entraineur de foot.


"Une règle sortie de la naphtaline", "une absurdité", "un machin totalement absurde". Sous couvert d'anonymat, les journalistes radio sont unanimes : la dernière lubie du CSA est difficilement justifiable. Depuis le 1er janvier, le Con...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Temps de parole des candidats : le casse-tête Fillon

Comment décompter les émissions sur le Penelopegate

Renault : Royal cale dans sa com'

Comment l'action du constructeur a chuté après la publication d'un tract CGT

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.