Le scandale Volkswagen déverrouille l'omerta sur les tests antipollution
article

Le scandale Volkswagen déverrouille l'omerta sur les tests antipollution

Réservé à nos abonné.e.s
L'affaire Volkswagen a-t-elle ouvert les vannes des révélations sur les pratiques de l'industrie automobile ? Alors que se précise l'ampleur de la supercherie du constructeur, qui a truqué les moteurs de onze millions de voitures afin de tromper les tests antipollution, les colonnes des médias se remplissent d'autres scoops sur des constructeurs peu scrupuleux... et sur leurs complicités au sein de la classe politique.

Deux jours de suite, les initiales de Volkswagen ont occupé la Une orangée du Financial Times. "Le scandale VW déclenche la tourmente dans le secteur", expliquait le quotidien le 23 septembre, puis, le 24, à propos de la démission du PDG du constructeur allemand : "Winterkorn s'en va alors que le scandale des émissions engloutit VW".

Financial Times - Volkswagen 01
Financial Times - Volkswagen 02

L'aveu par la direction de Volkswagen de sa tricherie à grande échelle n'a pas seulement encouragé les journaux à enquêter sur les méthodes de l'entreprise allemande. Elle semble avoir ouvert les vannes à d'autres révélations. En Espagne, le quotidien El Pais met en cause le constructeur Seat (filia...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.