Le Monde, sensationnaliste sur Le Pen
Brève

Le Monde, sensationnaliste sur Le Pen

C'est assez rare pour être relevé. La commission des sondages a adressé un reproche à un média durant cette campagne présidentielle. Et elle l'a fait publier par le fautif. Dans son viseur, Le Monde, pour sa Une publiée le 9 avril, qui annonçait : "Marine Le Pen arrive en tête parmi les jeunes de 18-24 ans".
Le Monde - 10/04/12

Déjà, à la lecture, ce titre paraissait un peu forcé, puisque Le Pen était choisie par 26% des jeunes interrogés, contre 25% pour Hollande. Plus prudent en pages intérieures, le quotidien avait mis son titre au conditionnel, indiquant que la candidate FN "pourrait arriver en tête chez les jeunes".

La commission des sondages ajoute un élément un poil plus gênant pour Le Monde, qui en fait pudiquement état, sous l'intitulé "correspondance" qu'il réserve aux droits de réponse. On apprend dans ce texte que "le sous-échantillon des "jeunes 18-24 ans" comportait moins de 200 personnes", et que "cette indication faisait défaut". Problème : "Eu égard, notamment, à la faiblesse de cet effectif et aux marges d'incertitude qui affectent par voie de conséquence les résultats obtenus, la commission des sondages rappelle qu'ils doivent être interprétés avec une grande prudence. La présentation qu'en a faite Le Monde n'a pas respecté cette règle de prudence."

Traduction en français de base : la Une du Monde était sensationnaliste. Cela méritait d'être dit.

Le Monde - 17 avril 2012

Voilà une belle prise pour notre dossier .

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.