Le Monde : démission de la majorité des rédacteurs en chef
Brève

Le Monde : démission de la majorité des rédacteurs en chef

Nouvelle crise au Monde. La quasi totalité de la rédaction en chef du quotidien vient d'annoncer sa démission collective, sur fond de réorganisation numérique et de divorce profond entre la direction des rédactions et d'un pré-rapport CHSCT (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) révélé par Mediapart qui fait état d'un profond "sentiment d'absence de projet éditorial clair".

Démission collective ! C'est la journaliste média de Libération, Isabelle Hanne, qui l'annonce sur Twitter, et qui développe dans un papier publié sur le site : toute la rédaction en chef du Monde (sauf Arnaud Leparmentier, Marie-Pierre Lannelongue en charge du suplément M, et Nathaniel Herzberg) vient de présenter sa démission.

lemonde

Ce mardi 6 mai, les sept rédacteurs en chef du quotidien qui démissionnent de leur poste de chefferie mais demeurent salariés du journal expliquent leur geste. "Depuis plusieurs mois, nous avons envoyé de nombreux messages d’alerte pour signaler des dysfonctionnements majeurs, ainsi qu’une absence de confiance et de communication avec la direction de la rédaction nous empêchant de remplir nos rôles à la rédaction en chef, écrivent les sept démissionnaires, dont Cécile Prieur, François Bougon, et Nabil Wakim, dans un mail adressé à Natalie Nougayrède et à Louis Dreyfus, président du directoire. Nous avons tenté d’y apporter des solutions, sans succès. Nous faisons aujourd’hui le constat que nous ne sommes plus en mesure d’assurer les tâches qui nous ont été confiées, et c’est pourquoi nous démissionons de nos postes respectifs" détaille Libération. Cette démission était visiblement en germe depuis l'annonce du plan de réorganisation de la rédaction vers une plus grande intégration numérique, dont @si vous avait amplement parlé ici.

De même, dans un papier publié le 3 mai dernier par Mediapart, cette menace d'une démission collective du management intermédiaire avait été évoquée. "Dans les discussions informelles qui ont suivi entre managers intermédiaires, la solution d’une démission collective a même été évoquée, parmi d’autres." Ce divorce des rédacteurs en chef avec Natalie Nougayrède la directrice, mais aussi avec Vincent Giret, directeur délégué et Michel Guerrin directeur délégué adjoint, a d'ailleurs été récemment pointé dans un pré-rapport rendu fin avril à la direction du Monde et au comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) du quotidien, le cabinet Technologia, spécialisé dans l’évaluation et la prévention des risques professionnels. Mediapart en publiait dans son article du 3 mai de larges extraits.

Dans le document, étaient notamment pointés, par les salariés, "des déficiences managériales importantes", "une défaillance communicationnelle", "le sentiment d’un leadership insuffisant à un moment crucial", mais aussi "un sentiment d’absence de projet éditorial clair, un manque de compréhension des valeurs et des modes de fonctionnement de la direction qui génère une perte de confiance globale et une démobilisation et un délitement du collectif". Bref, le tableau d'un journal complètement désorganisé et perdu. Technologia allant même jusqu'à suggérer dans son texte de dispenser des formations au management à toutes les strates hiérarchiques, direction de la rédaction comprise.

L'occasion de parcourir notre dossier "Monde : attention au virage".

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.