Le Louvre, et la toile contemporaine dont la Russie ne voulait pas
enquête

Le Louvre, et la toile contemporaine dont la Russie ne voulait pas

Réservé à nos abonné.e.s
Alerte rouge ! Un tableau qui devait être exposé au Louvre, dans l'exposition "Contrepoint" sur l’art contemporain russe, à partir du 14 octobre, a été censuré par Moscou, parce que trop subversif. Sujet embarrassant pour le Louvre, qui s'est bien gardé, pendant quelques jours, de communiquer sur le sujet. C'est Artclair.com, version web du Journal des arts, une référence dans le domaine, qui a révélé l’info, grâce à une fuite des milieux de l'art russes.

Quelques jours plus tard, soulagement général : on apprend par l’AFP que Moscou accepte finalement de laisser le tableau partir vers la France, et qu'il sera donc bien exposé. Sauf que l’artiste russe, Avdeï Ter-Oganian, refuse de son côté de le voir accroché dans l’exposition, par solidarité avec un autre artiste, Oleg Mavromatti, poursuivi en Russie. Une information qui a échappé à l'AFP, selon le site Louvrepourtous.fr.

C’est une œuvre qui pourrait sembler a priori neutre politiquement. Le tableau est baptisé "Radical abstractionnism, n°8", et représente un rectangle noir sur fond rouge (le tout agr&eacu...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.