Le long combat de la presse de Toronto contre son maire, alcoolique et toxico
article

Le long combat de la presse de Toronto contre son maire, alcoolique et toxico

Rob Ford démis de ses pouvoirs exécutifs

Réservé à nos abonné.e.s
Un maire sans pouvoir à la tête de la 4e ville d'Amérique du Nord ? Le truculent Rob Ford qui, accusé par les médias, a reconnu avoir des penchants pour la drogue et l'alcool n'est plus vraiment maire de Toronto (cité canadienne anglophone), depuis que le conseil municipal lui a retiré tous ses pouvoirs lundi soir. Mais Ford dénonce un "coup d'Etat" (en français) et entend bien reprendre son siège. Un véritable roman policier où la presse s'est battue pour découvrir la vérité malgré toutes les embûches.

"Vous les gars, vous venez d'attaquer le Koweit" crie Rob Ford (allusion à l'assaut irakien du Koweit par Saddam Hussein qui a déclenché la Guerre du Golfe en 1991).

Cette phrase reprise, ce mardi, à la Une du Toronto Sun a été prononcée lors d'une séance mouvementée et chaotique lundi soir au conseil municipal de Toronto (2,7 millions d'habitants au bord du lac Ontario) qui a voté pour retirer à son maire, Rob Ford (44 ans) les pouvoirs exécutifs sur la 4e ville d'Amérique Nord. Ford, très en colère, a invectivé ses opposants, bousculé une conseillère, et même crié des injures.

C'est le num&eacute...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.