Le harcèlement policier des journalistes et des internautes amplifie les émeutes de Ferguson
article

Le harcèlement policier des journalistes et des internautes amplifie les émeutes de Ferguson

"J'ai pris mon carnet de notes dans une main, j'enregistrais avec l'autre..."

Réservé à nos abonné.e.s
Depuis plusieurs jours et la mort d'un jeune Noir de 18 ans, tué par balle par un policier le 9 août dernier, Ferguson, ville de la banlieue de Saint-Louis (Missouri), est le théâtre d'une violence urbaine que les Etats-Unis n’avaient plus l’habitude de voir depuis les années 60. Sous le feu des critiques depuis la mort de l'adolescent, les journalistes sont également devenus la cible des policiers de la ville !

Michael Brown, jeune Noir de 18 ans, tué par balle par un policier le 9 août dernier, s’était-il violemment rebellé avant de se faire tuer, comme le prétend le chef de la police de Ferguson, ou avait-il les mains levées au moments des tirs, comme le rapporte le quotidien local le St.Louis Post-Dispatch ? Le FBI a annoncé l’ouverture d’une enquête mais en attendant cet épisode a réveillé, selon un membre du conseil municipal de Ferguson, “l’héritage de la ségrégation dans les villes américaines”. “Ferguson a d'une part un gouvernement blanc avec un maire blanc, et de l'autre une large population...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.