Le gauchiste, le major, et les manifestants à brassards de police
article

Le gauchiste, le major, et les manifestants à brassards de police

Lors de la manifestation de policiers de mercredi 2 octobre, le journaliste Gaspard Glanz a été interpellé et emmené durant une heure et demie au commissariat. Très probablement, selon une vidéo, sur ordre d'un leader des manifestants.

Encore un passage au commissariat pour Gaspard Glanz. Mercredi 2 octobre, le journaliste vidéaste des mouvements sociaux suivait la "Marche de la colère", une manifestation de policiers parisienne. Mis à l'écart une première fois par la police pour avoir "perturbé le bon déroulement de la manifestation", il est ensuite interpellé par des gendarmes et emmené au commissariat. Dans une vidéo postée le 4 octobre sur Youtube par le vidéaste Alexis Kraland, on croit comprendre que c'est un responsable du syndicat policier Alliance qui demande aux gendarmes mobiles chargés du maintien de l'ordre d'interpeller Glanz. Gendarmes qui s'exécutent immédiatement. Retour en quelques vidéos commentées. 

En service ou en manif ?

L'avantage avec Gaspard Glanz, c'est qu'à force de se faire embarquer par la police presque à chaque fois qu'il met un pied en manifestation, il en est devenu un sujet presque autant qu'un témoin. A ce titre, de nombreux objectifs de journalistes indépendants sont braqués sur lui tout au long du parcours. Avec le concours de ses propres vidéos, on peut reconstituer assez bien  une interpellation hors normes.

1. La vidéo de Gaspard pour le Media :

Partager cet article

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.