Le FN plagie l'affiche anti-minarets suisse
Brève

Le FN plagie l'affiche anti-minarets suisse

Les jeunes du Front national de Provence-Alpes Côte d'Azur ont présenté la semaine dernière une affiche de campagne pour les régionales intitulée "Non à l'islamisme". Problème : le graphisme de l'affiche ressemble beaucoup à celui de l'affiche anti-minarets de l'UDC, le parti d'extrême-droite suisse. Son créateur ne l'entend pas de cette oreille : il annonce qu'il va aller en justice.

Une femme en burqa devant une France aux couleurs du drapeau algérien, sur laquelle sont plantés des minarets en forme de missile.


C'est l'affiche qu'ont présentée la semaine dernière pour la campagne des régionales les jeunes du Front national de la région PACA picto

picto le graphisme du FN est aussi publié sur le site 20minutes.ch

Ça ne vous rappelle rien ? Une femme en burqa et des minarets devenus missiles : c'était justement le graphisme choisi par l'UDC suisse pour promouvoir son initiative anti-minaret, votée par une majorité de Suisses en novembre dernier.

picto L'affiche avait créé un vif débat en Suisse, certaines villes interdisant son affichage

Ce visuel avait été imaginé par le comité d'Egerkingen et réalisé par l'agence de communication Goal à Dübendorf, explique le quotidien suisse La Liberté , qui s'interroge : "Ce succès a-t-il inspiré les stratèges de Jean-Marie Le Pen, chef de file du Front national?" Pour Alexander Segert, le responsable de l'agence (qui réalise les affiches de l'UDC depuis trente ans), le parti français d'extrême droite a volé son concept : "Nous n'avons pas cédé nos droits pour la reproduction de notre graphisme par le Front national. Nous allons mener cette affaire devant la justice", a-t-il indiqué à La Liberté.

Dans les colonnes du quotidien suisse, différents ténors de l'UDC se distancient des idées du FN. "Dans la mesure où les moyens de s'opposer à ce plagiat sont nuls, on doit s'en accommoder. Mais on se passerait aisément de cette promiscuité avec le FN dont je ne partage pas les valeurs, notamment par rapport à l'antisémitisme. L'UDC est avant tout un parti patriotique qui a un programme politique cohérent, alors que le FN fait avec l'immigration dans le monothématique", avance par exemple Yvan Perrin, conseiller national et vice-président de l'UDC suisse. Côté FN, c'est tout l'inverse : on revendique l'inspiration suisse. "En tout cas, pour le Front national qui entend réaliser un score de 10% le 14 mars prochain lors des élections régionales en France, tous les moyens sont bons. Y compris le recyclage d'idées nées dans les officines de l'UDC zurichoise", conclut La Liberté.

Pour vous replonger dans le débat, n'hésitez pas à consulter notre dossier : "Minarets, les invités inattendus".

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.