Le Financial Times refuse une publicité Amnesty
Brève

Le Financial Times refuse une publicité Amnesty

Le quotidien économique Financial Times a refusé de publier une publicité d'Amnesty International critiquant Shell, qui devait paraître mardi 18 mai, le jour de l'assemblée générale du groupe pétrolier.


"Pendant que Shell lève son verre à ses 9,8 milliards de profits, les habitants du delta du Nigeria doivent boire de l'eau polluée"

"Ils doivent aussi cultiver sur des sols pollués, pêcher des poissons dans des rivières polluées, et élever leurs enfants dans des maisons polluées. Si vous avez des actions Shell, demandez à ses administrateurs de s'expliquer lorsqu'ils lèveront leur verre lors de l'assemblée générale qui a lieu aujourd'hu
i" dit le texte de l'annonce qui a été refusée, par le Financial Times (FT), "à la dernière minute" lundi 17 mai à 17 h selon Amnesty

En bas de page, un encadré explique que la publicité a été payée grace au soutien de 2 104 personnes.

Editorialement, le FT était plus que d'accord pour diffuser la publicité d'Amnesty,” dit un communiqué du journal “Malheureusement bien qu'Amnesty nous ait garanti qu'il assumerait la responsabilité légale du contenu de cette annonce, il est apparu que les avocats d'Amnesty n'avaient pas eu l'occasion de conseiller Amnesty sur ces assertions."

Finalement la publicité a été publiée par les quotidiens britanniques Metro et The Evening Standard.
Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.