Le détail, le récidiviste, et quelques chiffres
Brève

Le détail, le récidiviste, et quelques chiffres

Le croiriez-vous ? C'est reparti sur le détail

, les chambres à gaz qui sont un point de détail de l'Histoire. "Est-ce qu'à un moment ou un autre, vous avez regretté ces propos ?" demande Jean-Jacques Bourdin à Le Pen père. C'est ce qui s'appelle remettre une thune dans le bastringue. Et ça marche. Ca marche toujours puisque le vieux, par définition, ne regrette jamais rien. Buzz, commentaires, annonce d'une plainte par le parquet de Paris, c'est reparti comme en 87, "l'info" vient rivaliser avec le pré-accord sur le nucléaire iranien, et le massacre dans une université du Kenya.

Le Pen Bourdin

Voici quelques semaines, Bourdin a été sermonné par le CSA pour avoir poussé un autre octogénaire, l'ancien ministre Roland Dumas, dans les délicieuses orties de la saillie antisémite. Ce n'est pas grave. Il continue à polluer le débat. Il se prendra tous les sermons qu'on voudra bien lui donner, il est bien à l'abri, dans la forteresse BFM. Et le CSA a d'autres soucis.

Bourdin a des arguments. Le Pen n'est pas seulement un octogénaire qui ratiocine, c'est aussi le président d'honneur du "premier parti de France", futur candidat aux régionales en PACA, donc président potentiel de la région, bref un responsable politique important. Le pousser au délit (le négationnisme est un délit) est donc une manière de mettre sa fille devant ses responsabilités. Ce poids électoral du FN dans la vie politique française est la justification sous-jacente de toutes les pollutions multiformes du débat public par l'ingédient FN.

Maintenant lisez ceci. Un de nos abonnés, Arnaud Romain, s'est amusé, dans le forum d'une précédente chronique, à comparer, depuis 1984, les scores du FN à toutes les élections françaises, en proportion du nombre total d'électeurs inscrits. Cela donne ce tableau :


Eur 1984 : 5.99%
Leg 86 : 7.19 %
Pres 88 : 11.47 %
Leg 88 : 6.21%
Eur 89 : 5.56 %
Leg 93 : 8.08 %
Eur 94 : 5.25 %
Pres 95 : 11.4 %
Leg 97 : 9.65 %
Reg 98 : 8.26 %
Eur 99 : 2.5 %
Pres 2002 1er tour : 11.66 %
Pres 2002 2d tour : 13.41 %
Leg 2002 : 6.98 %
Eur 2004 : 4.05 %
Reg 2004 : 8.51 %
Pres 2007 : 8.62 %
Leg 2007 : 2.54 %
Eur 2009 : 2.47 %
Reg 2010 : 5.09 %
Pres 2012 : 13.95 %
Leg 2012 : 6.65 %
Eur 2014 : 10.5 %
Dép 2015 : 10.19 %

Je vous laisse étudier le tableau à loisir. J'en tire pour ma part une conclusion : sur une période de trente ans, le postulat de l'irrésistible ascension du FN mérite d'être pour le moins nuancé. Scrutin par scrutin, si l'on compare les législatives avec les législatives, les présidentielles avec les présidentielles, ce qui frappe plutôt est sa stabilité, avec des avancées et des reculs, qu'il faudrait examiner en détail.

Certes, ces chiffres ne donnent qu'une photo biaisée. Ce qui détermine le résultat d'un scrutin, c'est le nombre de voix par rapport aux exprimés, et non pas aux inscrits. Ce tableau ne nous dit rien non plus des valeurs absolues, en hausse pour la bonne raison que le corps électoral a augmenté. Il mérite néanmoins d'être regardé, et médité.

 

Le Pen causeur
Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.