Le conseiller à l'Elysée et ses 29 000 faux followers (Reflets)
Brève

Le conseiller à l'Elysée et ses 29 000 faux followers (Reflets)

"Manque absolu de discrétion" et "éléphant dans un magasin de porcelaine" : selon Reflets.info, Faouzi Lamdaoui, proche conseiller de François Hollande, a un peu abusé des techniques d'achats de followers sur Twitter.

: selon Reflets.info, Faouzi Lamdaoui, proche conseiller de François Hollande, a un peu abusé des techniques d'achats de followers sur Twitter.

Faouzi2

De 13 000 à 42 000 abonnés en un mois. Non seulement Faouzi Lamdaoui, conseiller à l'Elysée, a vraisemblablement acheté 29 000 followers, mais surtout lui ou son équipe n'a pas lésiné sur l'achat de retweets, selon Reflets.info. Ainsi chacun des tweets de ce conseiller peu connu du grand public, même le plus anodin, a été retweeté de 3 à 4 000 fois pendant quelques jours. Un simple renvoi vers une note de blog sur les municipales ? 3 600 retweets ! Alors que même des ministres, actifs sur Twitter, dépassent rarement les centaines de reprises.

picto Le 1er janvier 2014, le compte Twitter de Faouzi Lamdaoui a littéralement explosé, passant brutalement de 13 000 à 42 000 followers en quelques semaines (Capture Reflets.info)

Problème, le programme qui est derrière ces reprises automatiques s'est emballé, au point de reprendre toute mention, même négative, du conseiller du président par une tierce personne. Un tweet sur le possible achat de faux retweets de Lamdaoui est ainsi devenu (artificiellement) viral : 8 900 retweets. Un autre, qui se contente de mentionner Lamdaoui, est monté en quelques heures à 2 200 retweets.

Retweets

Si le problème a depuis été réglé, Lamdaoui assurait vendredi ne pas être au courant, au Lab d'Europe 1, : "Je n'ai même pas remarqué. Je tweete et je ne vérifie pas, je ne comprends rien. Il y a une drôle de coïncidence, je ne comprends rien. Je vais demander à un ami informaticien de vérifier ça." Ce week-end, c'était au tour des comptes Twitter de Jean-Marc Ayrault et Anne Hidalgo de connaitre une activité suspecte. Samedi, une explosion soudaine du nombre d'abonnés (+ 60 000 pour Ayrault et + 50 000 pour Hidalgo) a été constatée et attribuée "à une manipulation extérieure" par leurs équipes.

L'occasion de voir notre émission 14h42 consacrée à l'astroturfing, cette pratique de manipulation de sondages ou de réputations en ligne : "Sondages en ligne, Facebook, blogs: manipulation, mode d'emploi".

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Denis Robert poursuivi par un trader qu'il a outé

Accusé de violation de vie privée, Robert plaide la liberté d'expression

La tempête Harvey et son flot de fausses images

Requins, alligators, avions sous les eaux : des journalistes US dupés par les réseaux sociaux

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.