Le cas Hanouna : les associations anti-homophobie partagées
enquête

Le cas Hanouna : les associations anti-homophobie partagées

Le sanctionner, ou l'éduquer ?

Réservé à nos abonné.e.s
Le dérapage de trop ? L'émission Touche pas à mon poste a été visée par plus de 17 000 signalements auprès du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) en trois jours. En cause, un sketch du présentateur Cyril Hanouna, récidiviste de l'humour anti-homosexuels, dans lequel il piège des homosexuels à l'aide d'une fausse annonce diffusée sur un site de rencontre. Plusieurs associations de lutte contre l'homophobie dénoncent le "canular" comme un sketch homophobe. L'une d'entre elles, Stop Homophobie, plaide cependant pour le dialogue.
Commentaires

Le cas Hanouna : les associations anti-homophobie partagées

Le dérapage de trop ? L'émission Touche pas à mon poste a été visée par plus de 17 000 signalements auprès du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) en trois jours. En cause, un sketch du présentateur Cyril Hanouna, récidiviste de l'humour anti-homosexuels, dans lequel il piège des homosexuels à l'aide d'une fausse annonce diffusée sur un site de rencontre. Plusieurs associations de lutte contre l'homophobie dénoncent le "canular" comme un sketch homophobe. L'une d'entre elles, Stop Homophobie, plaide cependant pour le dialogue.

Abonnez-vous pour pouvoir commenter !
si vous êtes déjà abonné Connectez-vous

Il n'y a pas encore de commentaire

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.