L'AFP écartée d'une rencontre avec Poutine à Saint-Pétersbourg
enquête

L'AFP écartée d'une rencontre avec Poutine à Saint-Pétersbourg

L'agence punie après les déclarations de Macron sur RT et Sputnik ?

Réservé à nos abonné.e.s
C’était prévu depuis plusieurs mois, l’AFP devait rencontrer Vladimir Poutine en personne. Une rencontre qui devait avoir lieu début juin, lors du Forum économique international de Saint Petersbourg, le "Davos russe". L’agence France Presse avait été conviée, avec ses homologues européennes, asiatiques et américaines, à un échange avec le président russe. Seulement voilà, quatre jours après la visite de Poutine à Versailles, durant laquelle Macron a pointé du doigt les médias pro-russes RT et Sputnik, la représentante de l’AFP a été rayée de la liste des invités, à quelques heures de la rencontre.

"L’AFP est présente partout où le monde bouge". C’est en tout cas l’un des crédos de l’agence. Trois jours après la visite de Vladimir Poutine à Versailles au côté d'Emmanuel Macron, se tenait en Russie, du 1er au 3 juin dernier, le Forum économique de Saint-Pétersbourg (SPIEF). Un grand raout annuel où les milieux d’affaires et oligarques russes côtoient grands patrons de Wall Street (et du CAC40) ainsi que certains dignitaires étrangers. En tout près de 8 000 participants rassemblés dans l’ex capitale impériale pour ce "Davos russe" organisé sous le patronage de Vladimir Poutine. L’occasio...

Il vous reste 86% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.