La musique du pédocriminel Glitter a ouvert les César
article

La musique du pédocriminel Glitter a ouvert les César

Réservé à nos abonné.e.s
La cérémonie des César, très mouvementée et critiquée, après l'attribution du prix du meilleur réalisateur à Roman Polanski accusé de multiples viols sur mineures, a fait le tour des médias. Mais aucun n'a relevé que Florence Foresti a ouvert la cérémonie en dansant sur la musique de Gary Glitter, un compositeur pédocriminel condamné à 16 ans de prison. Explications.

Disons-le sans détour : outre Roman Polanski sacré "meilleur réalisateur" et accusé de viol sur mineures par 12 femmes, déjà condamné en 1977, la cérémonie des César a mis à l'honneur un autre pédocriminel. Mais celui-là est passé inaperçu. Son nom ? Gary Glitter. Célèbre auteur compositeur britannique, il n'a certes pas décroché de récompense mais il est l'auteur de la composition qui a  ouvert cette 45e cérémonie. Dans son show d'ouverture, la maîtresse de cérémonie, Florence Foresti, s'est en effet glissée dans la peau du Joker et reproduit la scène culte de l'escalier où l'on voit Arthur Fleck (Joachim Phoenix) s'adonner à une chorégraphie sur les marches du  Bronx. Depuis cette séquence, qui a marqué les spectateurs, le ...

Il vous reste 87% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.