La Guadeloupe, nouvelle victime médiatique des clans corses et marseillais ?
enquête

La Guadeloupe, nouvelle victime médiatique des clans corses et marseillais ?

Derrière le hit-parade des homicides, l'effet de loupe des JT

Réservé à nos abonné.e.s
Et si on partait en Guadeloupe ? Depuis quelques semaines, les JT fuient la grisaille de métropole pour les plages ensoleillées de la Caraïbe. Pas question de se détendre pour autant : tous les sujets sont centrés sur l'explosion de l'insécurité et notamment la hausse du nombre d'homicides. Et à chaque JT, le chiffre augmente. Mais est-ce si différent des années précédentes ? Comment expliquer cette soudaine attention pour la Guadeloupe ? Enquête en tongs et gilets pare-balles.



37, 38, 39. Le décompte effectué par TF1, France 2, BFM a de quoi inquiéter. Il s'agit du nombre d'homicides en Guadeloupe depuis le 1er janvier 2013. L'île est désormais "le département le plus violent de France", avec par exemple, des "enfants obligés de contourner les traces de sang dans leur immeuble". Et la situation empire : David Pujadas explique que le nombre d'homicides en 2012 (36) a déjà été dépassé en 2013.

Hit-parade du crime dans les JT picto

De la violence en Guadeloupe ? Difficile d'y échapper. Si vous n'aviez pas regardé les JT, vous étiez peut-être tombé sur des articles de presse.

Lundi 14 octob...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.