"La fausse route d'Alain Korkos"
suivi

"La fausse route d'Alain Korkos"

Le directeur de la rédaction de l'Huma répond à notre chronique

Réservé à nos abonné.e.s
Après la "lettre ouverte à Pierre Laurent" publiée sur le site le 10 janvier par notre chroniqueur Alain Korkos, et qui protestait contre la publication à la Une de l'Humanité d'une photo d'un visage de fillette palestinienne émergeant de gravats, nous avons reçu la réponse suivante de Patrick Apel-Muller, directeur de la rédaction de l'Humanité.

(Précisons que Alain Korkos avait adressé sa lettre à Pierre Laurent, ancien titulaire du poste, sur la foi de l'ours de l'Huma, qui n'a pas encore pris acte de son départ, le 22 décembre dernier).


Alain Korkos
se trompe de débat comme il s'est trompé de destinataire à sa Lettre ouverte. Sur le forum qui a suivi sa publication, la plupart des intervenants ont formulé les objections majeures à son point de vue.

La photo de presse a, bien entendu, une fonction de témoignage historique et peut réveiller des consciences assoupies. Des exemples ont été donnés: la petite fille nue et en flamme sur cette route du Vietnam, les imag...

Il vous reste 80% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.