L'ex-président péruvien se suicide lors d'une arrestation médiatisée
article

L'ex-président péruvien se suicide lors d'une arrestation médiatisée

"Je ne compte pas esquiver la justice"

Réservé à nos abonné.e.s
Soupçonné de corruption, l'ex-président péruvien Alan García s'est suicidé le 17 avril, alors que la police était chez lui pour procéder à sa détention provisoire. Moins de 24 heures plus tôt, l'ex-chef d'Etat qui venait de voir l'étau judiciaire se resserrer sur lui, affirmait à la télévision péruvienne qu'il n'esquiverait pas la justice.

"Je ne compte pas esquiver la justice." Ainsi se termine la dernière interview d’Alan García. Mardi 16 avril, au micro de la radio nationale RPP, l’ancien président social-démocrate péruvien (1985-1990 et 2006-2011) est droit dans ces bottes. Soupçonné d’avoir trempé dans une vaste affaire de corruption, il dément en bloc, et assure en direct qu’il ne se défilera pas face aux juges qui pourraient être tentés de le mettre en détention provisoire. 24 heures plus tard, au petit matin, la police est venue le chercher à son domicile. Une opération couverte en direct par les chaînes d’info en continu du pays.

Le quotidien péruvien La&...

Il vous reste 85% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.