La Dépêche de Baylet censure le nom du maire de Toulouse
Brève Vidéo

La Dépêche de Baylet censure le nom du maire de Toulouse

Pas de pub, pas de nom.

Dans le cadre d'un reportage sur l'absence d'indépendance des journalistes de La Dépêche du Midi, un journaliste-syndicaliste du quotidien a raconté au Petit Journal de Canal+ que la rédaction avait reçu comme consigne de ne plus écrire, dans les articles, le nom complet du maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc. Au lieu du nom, les journalistes sont simplement censés écrire "le maire de Toulouse". Pour quel motif ? La ville de Toulouse, qui a basculé à droite en 2014, a réduit la publicité dans les pages de La Dépêche, détenue par le radical de gauche et nouveau ministre, Jean-Michel Baylet.

Exemples ? Ils sont faciles à trouver, et @si en a déniché sans peine quelques uns. Dans un article du 21 janvier 2016, évoquant les protestations de la gauche après l'attribution de tous les parkings de la ville à un seul opérateur, la Dépeche cite à trois reprises "le maire de Toulouse" ou "le maire" sans indiquer son nom. Dans un article du 3 février, sur la fronde de contribuables contre la hausse des impôts locaux, "le maire" est cité sept fois. Toujours sans mention de son patronyme.

La ligne éditoriale de La Dépêche de Baylet est donc limpide : de l'argent contre un nom propre. Réagissant à la perte de son patronyme dans La Dépêche, Moudenc a donc modifié l'intitulé de son compte Twitter en le renommant "Le maire de Toulouse".

 

Cette disparition du nom propre est une nouvelle illustration de l'influence de Baylet sur la ligne éditoriale du quotidien. Dans un autre registre, lors de la nomination de Baylet au poste de ministre de l'Aménagement du territoire, le quotidien n'avait rien trouvé de mieux que de saluer la nomination d'un "gouvernement de combat" et l'arrivée d'un "homme d'expérience". Sans jamais préciser que le nouveau ministre était propriétaire de La Dépêche.

L'occasion de lire la chronique Daniel Schneidermann sur cette entreprise familiale : "Copé, Pellerin, Baylet : réhabilitons la politique"

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.