La Coupe du monde gagne 20 à 1 contre la biodiversité
interview

La Coupe du monde gagne 20 à 1 contre la biodiversité

Réservé à nos abonné.e.s
Confrontée au déni des directions des chaînes de télévision, l’association QuotaClimat a quantifié la différence de couverture entre un événement dont les médias faisaient une priorité, ici la Coupe du monde, et le sommet mondial destiné à limiter la 6e extinction de masse déclenchée par l’homme. La première a été 20 fois plus présente que le second. Mais ça n’intéresse pas beaucoup les médias, constate sa coprésidente Eva Morel.

Depuis une petite année, deux collectifs devenus associations mesurent le temps d'antenne accordé par les chaînes de télévision aux enjeux climatiques et écologiques. Climat médias est composée d'une quinzaine de membres actifs, elle se focalise sur les journaux télévisés de TF1, France 2 et M6. Elle interpelle ensuite les médias, notamment sur les réseaux sociaux ou avec des pétitions, par exemple lors de la publication des volets du rapport du Giec. Ou à l'occasion de la récente COP15 sur la biodiversité : la conférence est restée quasiment absente des journaux télévisés, même si France 2 s'en tire (un peu) mieux que TF1 et M6.

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.