Jouyet : Fillon a sollicité l'Elysée contre Sarkozy (Le Monde)
Brève

Jouyet : Fillon a sollicité l'Elysée contre Sarkozy (Le Monde)

François Fillon a incité le secrétaire général de l'Elysée, Jean-Pierre Jouyet à "taper vite" contre Nicolas Sarkozy en juin 2014... selon Jouyet lui-même.

Pour Le Monde, Fillon a bel et bien essayé de peser sur l'Elysée pour empêcher le retour de son rival à la présidence de l'UMP, Sarkozy, en plein scandale Bygmalion. Et, outre une source anonyme, c'est le secrétaire général de l'Elysée en personne, Jean-Pierre Jouyet, qui leur a raconté en détail son déjeuner avec Fillon, malgré son démenti. "Un enregistrement audio atteste que M. Jouyet a fait le récit de cette rencontre à deux journalistes duMonde" précise ainsi le quotidien.

Fillon Jouyet

"En gros, [le discours de Fillon] c'était de dire : « Mais tapez vite ! Tapez vite ! »", a expliqué Jouyet lors du déjeuner, arrangé par "un ami commun", Antoine Gosset-Grainville, ancien directeur adjoint du cabinet de Fillon. En cause : "le remboursement que Sarkozy avait demandé des pénalités pour le dépassement des frais de campagne". "Fillon m'a dit, texto : « Jean-Pierre, c'est de l'abus de bien social. C'est une faute personnelle. Il n'y avait rien à demander à l'UMP, de payer tout ça. »" détaillait Jouyet, cité par Le Monde.

Le secrétaire général de l'Elysée indique avoir alors expliqué à Fillon que c'est la "justice qui instruit normalement les procédures", position partagée par François Hollande qui aurait demandé à ce que l'Elysée ne "s'en occupe pas". "Un élément plutôt à porter au crédit du camp Hollande, accusé par les sarkozystes d'avoir créé un « cabinet noir » permettant d'instrumentaliser la justice", note le quotidien.

Jeudi 6 novembre, Fillon et Jouyet avaient tous deux démenti à l'AFP cette "sollicitation pressante" de l'ancien premier ministre, d'abord révélée dans le livre "Sarko s'est tuer", publié mercredi par les deux journalistes du Monde, Gérard Davet et Fabrice Lhomme.

MAJ : Samedi 16 heures, l'entourage de François Fillon a fait savoir qu'il allait porter plainte en diffamation contre Le Monde et ses deux journalistes.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.