Journaux contre Apple : la désunion sacrée
enquête

Journaux contre Apple : la désunion sacrée

Réservé à nos abonné.e.s
Tous unis contre le grand méchant Apple, et après… on verra. La quasi-totalité des grands éditeurs de presse français ont décidé de boycotter le kiosque numérique d'Apple, qui vient d'être lancé avec le nouveau système d'exploitation pour iPhone et iPad, iOS 5. Un affront bien orchestré contre le géant numérique, qui vaut avant tout pour le symbole : chaque journal exploite toujours son application Apple, que nul ne songe évidemment à supprimer. Et pour faire face à Apple sur le terrain de la distribution numérique, les journaux s'avancent encore en ordre dispersé.

Vous rêvez de cliquer sur un seul bouton et de retrouver, à portée de doigt, les répliques numérisées du Parisien, de Elle et de la Dépêche du midi ? Rêvez encore. Votre smartphone ou votre tablette n'est pas près de réunir dans une seule application l'ensemble des titres, ou même des catégories, de la presse française.

Les quatre principaux syndicats professionnels de la presse en France ont signé, vendredi 14 octobre, un communiqué annonçant que la presse hexagonale sera absente du nouveau kiosque numérique d'Apple. Un tel front commun n'est pas loin d'être inédit. "Les conditions commerciales impos&eacu...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Apple et l'autoréparation : la grande illusion

"Lève-toi, prends ton tournevis plat, et répare ton iPhone tout seul sur ton établi"

iPad et les médias, fin de la lune de miel ?

Apre lutte pour les abonnements (et les abonnés)

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.