Journaliste ou militant ? Taha Bouhafs divise la presse
article

Journaliste ou militant ? Taha Bouhafs divise la presse

Réservé à nos abonné.e.s
Alors que de nombreuses sociétés de journalistes ont signé un texte de soutien au "journaliste Taha Bouhafs", d'autres journalistes ont ouvertement fait savoir qu'ils ne considéraient pas le jeune homme comme leur confrère. ASI fait le point sur les arguments des uns et des autres.

Journaliste or not journaliste ? C'est la question qui agite la profession de plus en plus régulièrement, se fixant à chaque fois sur une personnalité différente. Après le cas Gaspard Glanz, sur lequel se sont affrontés les tenants du "il n'a pas de carte de presse, c'est un militant déguisé en journaliste" et ceux du "son travail est essentiel, il montre ce que les médias traditionnels ne montrent pas", les deux camps ont trouvé un nouveau champ bataille : le cas Taha Bouhafs. Comme Glanz en avril, Bouhafs a fait l'expérience mardi 11 juin d'un passage en garde à vue alors qu'il couvrait un mouvement social. En l'occurrence l'occupation, par des travailleurs sans-papiers, d'un centre de tri Chronopost. Les deux situations se ressemblent : ...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.