Jean Quatremer : Docteur Europe, Mister Provoc'
article

Jean Quatremer : Docteur Europe, Mister Provoc'

Son excellente couverture de l'UE versus ses tweets réac ou hasardeux

Réservé à nos abonné.e.s
Il vient de recevoir le Grand Prix de la presse internationale décerné par l’APE, une association regroupant plusieurs centaines de journalistes issus de 68 pays. "Reine-Mère" des correspondants à Bruxelles, le très europhile et journaliste de Libération Jean Quatremer s'est transformé, en quelques années, de rock-star du journalisme européen en "toutologue" réac et controversé de Twitter. Alors, passionnant expert ou OK boomer ?

Jean Quatremer ne porte pas de masque, et il en est très fier. Il arrive en retard à notre rendez-vous bruxellois - pardon, il discutait avec un fonctionnaire européen croisé à l'entrée du parc - et hausse les épaules : de toute façon, les cafés sont fermés, on restera dehors, et puis il est "assez grand pour décider" lui-même des risques qu'il prend. "Je suis un vrai libertaire," sourit-il en se plantant dans la lumière de l'heure dorée belge, ses longues mèches grisonnantes au vent (la faute aux coiffeurs fermés en temps de pandémie, râle-t-il).

Les jeunes journalistes qui débarquent à Bruxelles pour couvrir les institutions européennes s'imaginent tous croiser Quatremer, correspondant de Libération et fameux trublion qui mu...

Il vous reste 97% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.