Jacqueline Sauvage : comment quelques (rares) médias français ont couvert ses deux procès
article

Jacqueline Sauvage : comment quelques (rares) médias français ont couvert ses deux procès

Réservé à nos abonné.e.s
Une décision de François Hollande saluée par la quasi-totalité de la classe politique : c'est peu dire que la grâce présidentielle accordée à Jacqueline Sauvage a fait l'unanimité, à l'exception des syndicats de magistrats. Mais le retentissement de l'affaire contraste avec l'absence de sources médiatiques sur les deux procès de la grâciée, pour le meurtre de son mari violent. Les quelques compte-rendus de presse peuvent-ils aider à comprendre les condamnations, prononcées par deux jurys populaires successifs ?

De Marine Le Pen à Benoît Hamon, de Manuel Valls à Florian Philippot, en passant par Arnaud Montebourg et Valérie Pécresse… la grâce présidentielle accordée hier à Jacqueline Sauvage par François Hollande a été unanimement saluée à droite comme à gauche. Condamnée à 10 ans de prison pour le meurtre de son mari violent, Jacqueline Sauvage est sortie de prison dès mercredi soir. Seule voix dissonante dans ce concert de réactions : celle des principaux syndicats de magistrats, dont l’Union syndicale de la magistrature USM (classée à droite) qui déclarait hier par la voix de sa secr...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.