Interview Macron à la PQR : les rebelles...et les autres
article

Interview Macron à la PQR : les rebelles...et les autres

Réservé à nos abonné.e.s
Deux quotidiens régionaux, le Télégramme et la Voix du Nord, ont refusé de se rendre à un entretien proposé par Emmanuel Macron à la Presse Quotidienne Régionale. Faisant valoir le déséquilibre politique causé par une tribune offerte à un seul camp, à 5 jours du scrutin européen, et l'exigence de relecture posée par l'Elysée. Et les autres ? Comment les journalistes qui ont accepté les règles ont-ils travaillé ?

Faut-il, à cinq jours d'une élection, accepter de réaliser une interview présidentielle visant à faire la promotion de "sa" liste, qui plus est quand l'entretien est soumis à relecture ? Une dizaine de titres de presse quotidienne régionale (PQR) ont dû répondre à cette question en fin de semaine dernière. Et ont apporté des réponses différentes. La Voix du Nord et le Télégramme ont décliné, en le faisant savoir. Ouest-France, Le Parisien, Sud-Ouest, Le Dauphiné libéré, La Provence, La Dépêche du Midi, La Montagne et Nice Matin, se sont, eux, rendus à l'Elysée lundi 20 mai. ASI a interrogé les uns et les autres.

C'est La Voix du Nord, par la voix de son rédacteur en chef Patrick Jankielewicz, qui a la première fait s...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.