Imbroglio autour du rachat du Nouvel Observateur
enquête

Imbroglio autour du rachat du Nouvel Observateur

Niel seul ? Bergé, Niel, Pigasse ? Niel et Pigasse seuls ? Les médias s'emmêlent

Réservé à nos abonné.e.s
Bergé, Niel et Pigasse rachètent Le Nouvel Observateur. C'était acté. Tous les médias ont repris cette info donnée au présent par Le Monde après que Libération, Les Echos et Le Figaro eurent, eux, parlé au conditionnel. Et puis, Le Monde a retrouvé le numéro de téléphone de Pierre Bergé, l'un de ses trois actionnaires, l'a appelé et ce dernier a déclaré qu'il n'avait absolument pas "l'intention de racheter l'Obs". Patatras ! Seuls Pigasse et Niel sont donc intéressés. Que s'est-il passé ? Pourquoi tout le monde a-t-il annoncé ce rachat par le trio ? Enquête.

Au final qui rachète le Nouvel Observateur ? Dans la soirée du mardi 7 janvier, Libération publie un article intitulé "Lune de Niel à L’Obs" dans lequel le quotidien affirmait que Claude Perdriel (PDG de l’Obs) et Xavier Niel (PDG de Free) allait s’entendre sur le rachat du Nouvel Observateur.

"Selon nos informations, Xavier Niel, fondateur du groupe Iliad (Free) et coactionnaire du Monde, serait en train de finaliser sa prise de contrôle du groupe Nouvel Observateur (l’hebdomadaire, sa régie pub et le site Rue89)" , expliquait Libération.Avant d’ajouter quelques lignes plus loin: "Le reste du trio d’actionnaires du groupe Le Monde, le méc&...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.