Hortefeux / voiture : Le ministère dément, Auto Plus maintient
Brève

Hortefeux / voiture : Le ministère dément, Auto Plus maintient

Grosses cylindrées, essence de luxe et chauffeurs avides de points-cadeaux : les voitures de l'Etat coûtent cher, très cher, assure le magazine Auto Plus dans son numéro du 21 juillet.

Grosses cylindrées, essence de luxe et chauffeurs avides de points-cadeaux : les voitures de l'Etat coûtent cher, très cher, assure le magazine Auto Plus dans son numéro du 21 juillet.

"Malgré la crise, l'Etat flambe encore", lit-on en titre. Parmi les situations dénoncées par le magazine : le parc de 65 voitures avec chauffeurs mises à disposition des députés par l'Assemblée nationale, et peu utilisé. Les pleins ? Les plus chers de Paris, assure le journal, qui explique que les voitures du Sénat, de l'Assemblée nationale et des ministères se fournissent en plein coeur de la capitale, là où les tarifs sont les plus élevés, alors qu'à quelques kilomètres le prix au litre diffère de 20 centimes d'euros. Pire, assure le journal : les chauffeurs se servent toujours en carburant haut-de-gamme, et ce afin d'obtenir le double de points-cadeaux sur leur carte de fidélité... qui leur permettra d'obtenir des cadeaux. De même pour le lavage : des voitures ultra propres lavées tous les jours, avec des points à la clé.
Autoplus, l'Etat flambe

Est aussi montré du doigt : le nouveau ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux. "D'entrée, il se paye 2 Citroën C6 !" "Le mardi 24 juin dernier, Brice Hortefeux fait son arrivée à l'Intérieur. Le lundi qui suit, Citroën reçoit de la place Beauvau une commande ferme de deux limousines C6, pour le "pool" de véhicules réservé au ministre. Pourtant, ce dernier détient déjà deux autos du même modèle, utilisées par Michèle Alliot-Marie (ex-locataire du lieu) et qui fonctionnent très bien. On redoute un caprice de Brice qui exigerait de bénéficier d'un cuir tout neuf ? Toujours est-il que ces deux nouvelles C6 coûteront près de 100 000 euros, quand deux jeux de housse auraient peut-être suffi", écrit le magazine.

Une version démentie par le porte-parole d'Hortefeux, Gérard Gachet :"Brice Hortefeux n'a commandé aucun véhicule et il a repris celui dont disposait déjà Michèle Alliot-Marie, une Citroën C6, en service depuis 2007". Un véhicule de ce type, "un seul, avait été commandé par l'Intérieur avant l'arrivée de M. Hortefeux, et il sera livré d'ici la fin de 2009" pour remplacer la voiture actuellement utilisée par le ministre "qui sera réattribuée", a précisé M. Gachet.. Le ministère précise que son parc ne comprend donc que deux voitures de ce modèle.

Contacté par @si, Pierre-Olivier Savreux, rédacteur en chef à Auto Plus, maintient pourtant sa version. "C'est confirmé mot pour mot par Citroën", assure-t-il. "Il y a bien deux voitures, commandées par Hortefeux." Il ajoute que "sur le papier, elles viennent remplacer les anciennes, mais elles seront quand même conservées à côté".

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.