Hong Kong : Joshua Wuong, visage d'une contestation sans visage
article

Hong Kong : Joshua Wuong, visage d'une contestation sans visage

Réservé à nos abonné.e.s
Les manifestations inédites qui agitent Hong Kong depuis juin se veulent sans leader. Mais l'arrestation, ce 30 août, de Joshua Wong, militant connu pour son rôle dans le "Mouvement des parapluies" de 2014, vient rappeler que les journalistes (français) ont du mal à ne pas personnaliser les luttes politiques et sociales. Voici leurs trucs et astuces pour s'en sortir.

La police hongkongaise y a indéniablement mis les formes. Si des médias hésitaient à relayer l'arrestation du Joshua Wong, la méthode employée par les forces de l'ordre a certainement achevé de les convaincre : alors qu'il marchait jusqu'à une station de métro, en pleine rue, des policiers ont poussé le jeune homme dans une camionnette banalisée et l'ont embarqué, a rapporté le parti de Wong ce vendredi 30 août. Il a été relâché sous caution quelques heures plus tard. Entre-temps, une bonne partie de la presse mondiale avait rapporté l'épisode.

Joshua Wong : ce nom ne vous dit sans doute rien. Il rythme pour...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.